RD Congo

Des enfants des rues apprennent un métier et construisent leur avenir

En République Démocratique du Congo, VIA Don Bosco soutient sept écoles de l’enseignement professionnel et deux bureaux d’emploi. Chaque année, environ 800 filles et garçons vulnérables reçoivent la chance d’apprendre un métier et sont accompagnés vers le marché du travail. Ensemble, nous voulons établir le droit à une éducation de qualité pour tous.

L’histoire de Guillaume

Guillaume (22 ans) a vécu 14 ans dans les rues de Lubumbashi. Lorsqu’il avait 2 ans, ses parents sont morts et son oncle en a reçu la garde. Mais ses relations se sont détériorées au fil des années : il a été accusé de sorcellerie par sa famille et rejeté. Il a fini dans la rue où il a dû apprendre à survivre seul.

Après toutes ces années passées dans la rue, Guillaume s'est retrouvé dans l'un des centres d’accueil salésiens pour enfants des rues de Lubumbashi. Il y a trouvé un abri et la possibilité d’aller à l’école. Il était entreprenant, étudiait beaucoup et voulait apprendre un métier.

Avec les assistants sociaux du centre, Guillaume a essayé petit à petit de reconstruire les liens avec sa famille. Il a appris à jongler, à jouer de la guitare, et a réussi à impressionner son oncle avec ses talents. La famille a découvert un jeune homme serviable et responsable.

Entre temps, Guillaume est retourné vivre à la maison et il apprend un métier dans une des écoles professionnelles de Don Bosco. Il est maintenant deuxième de la classe et fait un stage sur un chantier de construction. Il réalise très bien l’opportunité qu’il a reçue et qu’il a saisie des deux mains.

 

Les Défis

Selon les Nations Unies, la République Démocratique du Congo est un des pays les plus pauvres au monde. La RDC se situe très bas sur l’échelle de l’Indice de Développement Humain, où elle occupe la 176ème place sur 185. La RDC souffre toujours de mauvaise gestion et de conflits. En même temps, la RDC a une population jeune, où 65% de la population a moins de 25 ans.

Actuellement, 80% de la population active travaille en dehors du marché du travail formel et 70% des jeunes âgés de 15 à 24 ans sont au chômage. En raison du taux de chômage élevé chez les jeunes, ils se retrouvent souvent dans des conditions difficiles dans la rue.

 

Que fait VIA Don Bosco ?

La jeunesse de la RD Congo est l’avenir du pays, mais est actuellement en difficulté. Beaucoup d’entre eux, pour diverses raisons, ne peuvent pas participer au système scolaire traditionnel. Notre objectif est donc de proposer aux jeunes congolais une formation professionnelle et technique, de sorte à ce qu’ils aient les instruments en main pour construire leur vie et l’avenir de leur pays. Avec la formation professionnelle que nous offrons, nous préparons les jeunes pour une vie meilleure et un travail digne. A côté de l’enseignement de qualité, nous apportons aussi une attention particulière au soutien de ces jeunes dans le monde du travail. Actuellement, nous soutenons sept écoles dans la formation professionnelle et deux bureaux d’emploi. Le groupe cible spécifique sont les enfants des rues et les « enfants sorciers ». Ces derniers sont des enfants accusés de sorcellerie par leurs familles et sont rejetés. Ils sont donc particulièrement vulnérables.

Ensemble, avec nos partenaires, nous travaillons à l’amélioration de la qualité de l’enseignement, de sorte à ce que nos formations soient adaptées aux évolutions du marché du travail. En même temps, nous renforçons les capacités de gestion de nos partenaires et nous améliorons le soutien qu'ils offrent aux jeunes dans leur recherche d'un travail décent et d’entreprenariat. Préparer les jeunes à l'entreprenariat leur permet de construire leur avenir et celui de leurs familles en période de pénurie sur le marché du travail. Enfin, nous encourageons l'autonomie financière de nos écoles en mettant en place des écoles-entreprises respectueuses de l'environnement. De cette manière, les écoles peuvent générer de plus en plus de ressources propres.

Nous travaillons actuellement dans quatre grandes villes du pays :

  • Kinshasa
  • Lubumbashi
  • Bukavu
  • Mbuji-Mayi 

 

Plus forts ensemble

Une partie de notre travail est exécutée en collaboration avec SOS Villages d’Enfants et ACTEC. 

Gestionnaire de programme

Steven Decraen

Directeur BPD

André Kazembe & Odile Karhini

Localisation BPD

Lubumbashi

Human Development Index (HDI)

77%

Taux d'alphabétisation

59

L'espérance de vie moyenne

Date
Co-financement
Autres
Total
Nombre de personnes bénéficiant de l'aide:

en coopération avec

marque de qualité